TÉMOIGNAGES

Un petit mot d'Alexandra :

Il y a quelques mois j’ai rencontré Etienne Déclais, jeune craponnois de 19 ans diplômé en STI2D scolarisé en Belgique. Comme beaucoup de jeune il a été touché par la crise sanitaire et a du arrêter son cursus scolaire pour regagner Craponne lors du confinement. Au cours de notre premier échange j’ai pu constater sa motivation et son envie de s’engager pour le maintien de la paix. Etienne est un jeune plein d’ambition et porte en lui des valeurs essentielles transmises par ces parents.

Par ses actes et par ses paroles, il a prouvé grâce à son engagement au sein du Programme des Jeunes Faiseurs de Paix qu’il fallait poursuivre le travail plus que nécessaire aujourd’hui du maintien de la paix
Il est devenu par ce fait le porte-drapeau de la Fédération Nationale des Anciens en Missions Extérieures, FNAME - OPEX.

Un petit mot des parents d'Etienne :

L'engagement est une valeur importante que nous essayons de transmettre dans l’éducation de nos enfants. Nous sommes très heureux qu'Etienne ait le désir de se donner pour la Paix et pour son pays. Nous lui souhaitons de pouvoir se découvrir lui-même dans cet engagement et de trouver de la joie dans le service et la défense des plus faibles.

Marc et Virginie 

Un petit mot d'Etienne :

Je m’appelle Etienne, j’ai 19 ans, je suis le second d’une famille de 5 enfants. J’ai eu mon bac technologique STI2D en 2019 et j’ai commencé des études dans la bande dessinée en Belgique.
Scout depuis mon plus jeune âge, j’ai toujours aimé ce milieu de vie en communauté, d’aventure et de dépassement de soi. J’ai malheureusement du quitter le mouvement pour pourvoir poursuivre mes études en Belgique.

Suite au confinement de mars 2020, je suis rentré à Craponne. Je me suis rendu compte que ces études ne me correspondaient plus et ce, malgré ma passion pour le dessin. J’avais besoin de me construire un avenir qui rejoigne mes aspirations et mes rêves.
Je me suis donc posé la question de rejoindre les rangs de l’Armée française. Un rêve d’enfant qui pouvait enfin se réaliser.

En effet, à 8 ans, mes parents m’ont emmené voir le régiment 1er SPAHIS lors des portes ouvertes. On pouvait monter dans les chars, échanger avec des militaires et assister à la mise en scène d’une opération. J’étais sous le charme.
Il y a quelques mois et après avoir parlé avec le Lieutenant de RC PERRET Alexandra, j’ai fait les démarches pour devenir jeune engagé volontaire. Je me suis inscrit au CIRFA de Lyon, situé au Quartier Général Frère dans le 7ème arrondissement. J’ai réalisé mes deux journées de tests médicaux, physiques et psychotechniques.

L’armée, est pour moi, le lieu où j’ai la possibilité d’être formé, de progresser et de travailler en équipe sur le terrain.
En devenant Jeune Faiseur de Paix et porte drapeau de la FNAME OPEX, je me rapproche de plus en plus de mon objectif qui est de représenter mon pays en tout temps et en tout lieu. Je suis fier du rôle que l’on ma confié. L’éducation que m’ont donné mes parents me permet de m’accomplir pleinement et de transmettre ces valeurs de paix.

Je remercie chaleureusement toutes les personnes qui ont cru en moi et qui ont placé leurs espoirs en mes projets.
J’espère donner envie à ma génération de s’engager et de porter haut nos couleurs. J’espère aussi rassurer les plus anciens, ne vous inquiétez pas, beaucoup de jeunes sont volontaires pour protéger nos principes et notre pays.

Je m’appelle Jean Déclais, j’ai 12ans. J’ai la chance de faire partie du programme des jeunes faiseurs de paix qui m’a invité à Paris au défilé du 14 juillet.

Je fus émerveillé des soldats, des avions, des hélicoptères, des chars ... de tout. Ce moment qui restera graver dans ma mémoire. Ensuite, les anciens combattant nous ont invité aux Invalides. Nous avons pu voir le mémorable tombeau de Napoléon ainsi que la cathédrales Saint-Louis, une des plus magnifiques et incroyables églises qui accueille les funérailles des soldats morts en OPEX. Plus tard dans la journée, les anciens combattants nous ont invité à la cérémonie du ravivage de la flamme sous l’Arc de Triomphe, où repose le Soldat inconnu. Cette cérémonie était très belle, et très simple comparé au défilé. J’ai apprécié le silence qui y régné et le respect sur les visages des militaires présents.

J’étais très heureux de pouvoir assisté à cette journée magique.

Jean

Etudiante en master pour être professeure des écoles, j’ai rencontré les jeunes faiseurs de paix cette année au travers de l’engagement de mes frères. Et quoi de mieux que le défilé du 14 juillet à Paris pour ma première action avec eux ? J’ai été impressionnée par le défilé, qui était, entre autres, dédié à la jeunesse.

 

Ainsi, j’ai aperçu plusieurs écoles militaires et des jeunes engagés, fiers de leur uniforme. La petite délégation des jeunes faiseurs de paix a été ensuite invitée par les anciens combattants de la FNAME – OPEX, à visiter les Invalides et à assister à la cérémonie du ravivage de la flamme éternelle sous l’Arc de Triomphe. Cette cérémonie m’a particulièrement marquée, parce qu’elle nous rappelle les soldats morts pour nous défendre et défendre la liberté. Nous avons ainsi honoré notre devoir de mémoire en cette journée du 14 juillet.

Après cette journée, riche en symboles et en commémorations, j’espère transmettre dans mes prochaines classes l’importance du respect et de la reconnaissance d’un engagement dans l’armée. Mettre en pratique le programme des jeunes faiseurs de paix me semble alors le meilleur outil pour les élèves, pour agir en tant que citoyen à sa propre mesure.

Julie